Markus Rogan, porte-parôle des Nations Unies dans la lutte contre la drogue

Publié le par bk Jacques

Le nageur professionnel et le médaillé olympique, Markus Rogan, est le porte-parole pour la campagne de cette année d'abus et de trafic de drogue de l'UNODC. L'Autrichien de 23 ans, qui tient actuellement le titre de "sportif de l'année" dans son pays, pormouvra le slogan de l'événement :  "Tu vaux mieux que ça....choisis la santé."  La campagne qui dure une année commence par le jour international contre l'abus de drogue et le trafic illicite le 26 juin. Louise Potterton a demandé à Markus  s'il y avait une motivation personnelle derrière sa décision à participer à la campagne.

Vous agissez en tant que porte-parole pour la campagne contre l'abus de drogue de l'UNODC. Y avait-il une motivation personnelle derrière votre décision à participer à la campagne ?

J'ai eu certainement plusieurs amis que j'ai observés entrer dans des drogues. Amis qui ont commencé à prendre la cocaïne quand elles avaient 18 ou 19 ans. Sans savoir les conséquences biologiques ou biochimiques j'ai vu leur niveau d'attention et leur humeur changer. D'abord vous pensez, c'est juste eux, mais après un moment vous commencez à découvrir des schémas et alors vous voyez ce que certaines drogues peuvent faire sur certaines personnalités. Quand vous comprenez que certaines choses que vous pensiez définies par la personnalité sont en fait définis par des matériaux - des drogues dans ce cas-ci - vous commencez à penser que quand vous avez une chance, comme moi maintenant, vous devriez essayer de faire quelque chose à ce sujet.

Vous a-t-on offert des drogues quand vous étiez adolescent et si oui comment avez-vous réagi ?

Oh certainement, on m'a tout de la nicotine à la cocaïne et je dois dire que j'ai essayé certaines choses. Mais vous réalisez le premier instant qu'elle n'en vaut pas la chandelle et si vous ne le réalisez pas alors, vous voyez vos amis qui l'ont pris le jour suivant et c'est alors que vous vous rendez compte que vous devez faire très attention avec ce qui est offert. J'aime ce dicton 'la misère aime la compagnie". Ainsi, quelqu'un qui prend des drogues veut vous les offrir et alors vous pouvez éprouver ce qu'ils disent, en premier "un truc super", mais qui finit en traversant plein de moments de dépression chaque fois que vous cherchez votre drogue encore. Si vous voulez vraiment prendre quelque chose, je ne peux pas vous arrêter, mais j'essayerai de tenir un miroir devant vous de telle façon que vous puissiez voir si vous aimez l'image de vous-même prenant n'importe quelle sorte de drogue. 

Le slogan de la campagne cette année est "Tu vaux mieux que ça... choisissez la santé." Dans quelle mesure ceci reflète votre manière de vivre ?

C'est ma profession d'être un athlète. Si je ne respecte pas mon corps, ma santé, je ne peux pas accomplir mon travail. Je dois pouvoir donner 100 pour cent chaque fois, ainsi je note très rapidement quand mon corps n'est pas dans la bonne forme. Je dois écouter mon corps très soigneusement et j'aimerais donner ce message que tout le monde devrait écouter leur corps. C'est une machine fantastique, un cadeau fantastique que chaque personne a. Il peut faire des choses étonnantes. Il peut libérer des endorphines quand vous le voulez et de la sérotonine d'une manière natuelle si bien que vous n'avez pas besoin de toutes sortes de suppléments.

En tant que sportif, pensez-vous que le sport peut être employé comme moyen d'empêcher l'abus de drogue parmi les jeunes ?

Je dirais beaucoup de personnes prennent de la drogue parce qu'ils n'ont rien d'autre à faire. Ils recherchent des émotions et je crois, particulièrement à un jeune âge et je suis également fier de dire à un âge professionnel, vous pouvez produire des émotions à travers le sport. Vous pouvez avoir la sorte extrême de plaisir de gagner une course et la crainte extrême de l'échec de perdre une course et cela est la sorte d'émotion qu'aucune drogue ne peut vous donner. Je pense que les sports peuvent agir en tant que passage, non seulement pour réduire l'ennui de notre jeunesse mais pour enseigner le respect de soi que nous voudrions tous avoir.

Article original en anglais

Le message radio de Markus Rogan (mp3 en anglais)
L'interview de Markus Rogan (mp3 en anglais)

Publié dans Agir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article