Demeter déesse de l'agriculture et des moissons

Publié le par Jacques

Demeter

Dans la mythologie grecque, Déméter (en grec ancien Δημήτηρ / Dêmếtêr) est la déesse de l'agriculture et des moissons. Les Romains l'associèrent à Cérès. La Théogonie d'Hésiode en fait une fille des Titans Cronos et Rhéa, sœur de Zeus, de Poséidon, d'Hadès, d'Hestia et d'Héra et la mère de Perséphone.

Demeter 2

Origine mythologique du culte

Selon la mythologie grecque, Perséphone, fille de Zeus et de Déméter, fut enlevée par Hadès pour être son épouse et la reine des Enfers, alors qu'elle cueillait des fleurs dans les prairies d'Enna (Sicile). Les cultures cessèrent de croître dans les champs alors que Déméter parcourait le monde à la recherche de sa fille. Un jour, alors qu'elle errait sur les terres de Grèce sous les traits d'une vieille mendiante, elle entra dans la cité d'Éleusis et demanda l'hospitalité. Les citoyens l'accueillirent avec une grande générosité, et en reconnaissance, la déesse dévoila sa véritable identité et récompensa ses bienfaiteurs : elle leur dévoila ses mystères et la maîtrise de l'agriculture.

Par la suite, Déméter retrouva sa fille mais elle ne put être entièrement libérée des Enfers, puisque ceux qui mangent la nourriture des morts ne peuvent retourner chez les vivants et que Perséphone avait mangé un pépin de la grenade (fruit associé au mariage) offerte par Hadès. Zeus décréta toutefois que Perséphone passerait huit ou six mois sur terre (durant la saison des cultures) avec sa mère et le reste de l'année (l'hiver) en compagnie d'Hadès.

Culte

Dans Les Travaux et les Jours, Hésiode revient fréquemment sur Déméter, et il y donne de nombreux détails sur les rites religieux entourant la fertilité et le travail de la terre. On reconnaît que cette déesse est l'une des divinités les plus favorables aux humains et qu'elle se réjouit dans la paix et le labeur. Plusieurs auteurs s'entendent pour dire qu'elle ne faisait pas partie des douze dieux de l'Olympe, puisqu'elle préférerait rester près de la terre et des champs.

Selon Pausanias dans sa Description de la Grèce, une grande quantité temples et sanctuaires dédiés à Déméter parsemaient le pays, témoignant de l'importance de son culte.

Déméter fut honorée dans les mystères d'Éleusis, un culte célébrant le retour à la vie et le cycle des moissons. L'Hymne homérique à Déméter, donne la meilleure description qui puisse nous documenter sur l'origine du culte.

Elle était également honorée aux mystères de Samothrace sous la forme de la déesse Axieros, la déesse principale des Grands Dieux.

Épiclèses, attributs & sanctuaire

  • Ses attributs : les gerbes de blé et la faucille.
  • Ses sanctuaires : Éleusis, Thermopyles, Samothrace.

Déméter dans les arts

Déméter est souvent représentée assise et portant une gerbe d'épis de blé tressés. On la voit parfois munie d'une torche, à la recherche de sa fille bien-aimée. On retrouve souvent près d'elle les produits de la terre et ses animaux sacrés, la couleuvre et la truie. Sa fille Perséphone apparaît assez souvent à ses côtés.

Mystères d'Eleusis

Sources

  • Hésiode, Théogonie [lire en ligne] (v. 453–457, 912–914 et 969–974) ;
  • Hésiode, Bouclier d'Héraclès [lire en ligne] (v. 290) ;
  • Hésiode, Les Travaux et les jours [lire en ligne] (v. 32, 300, 391–394, 465–466, 597–599 et 805–807) ;
  • Hymnes homériques [lire en ligne] (Déméter, passim) ;
  • Pausanias, Description de la Grèce [lire en ligne].

Sources : Demeter et Mystères d'Éleusis (Wikipedia).

Publié dans Histoires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article