Le projet GNU

Publié le par Jacques

GNU en lévitation par Nevrax Design Team
GNU en lévitation par Nevrax Design Team

Le projet GNU a été lancé par Richard Stallman en 1984, alors qu'il travaillait au laboratoire d'intelligence artificielle du MIT, afin de créer un système d'exploitation libre et complet et, d'après ses mots, « ramener l'esprit de coopération qui prévalait dans la communauté informatique dans les jours anciens ». Le symbole de GNU est un gnou, animal dont le nom se prononce de la même manière que l'acronyme « GNU » en anglais et, par un heureux hasard, en français également.

Image GNU Emacs

GNU est un acronyme récursif pour « GNU's Not UNIX » (littéralement, GNU N'est pas UNIX). Cependant, ceci doit être compris comme une blague. Au début de la création de GNU, le système d'exploitation UNIX était déjà largement répandu, et il était généralement admis par les informaticiens que son architecture avait fait ses preuves. GNU fut donc conçu pour être compatible avec ce système.

On ne peut comprendre réellement ce qu'est le projet GNU si on en néglige ses motivations, relevant de l'éthique et de la philosophie politique. Il vise en effet à ne pas laisser l'homme être esclave de la machine et de ceux qui auraient l'exclusivité de sa programmation. Le projet GNU œuvre donc pour une libre diffusion des connaissances, ce qui n'est pas sans conséquences politiques et éthiques. GNU s'est donc construit sur certains présupposés philosophiques lourds de conséquences.

GNU et Linux

L'association du projet GNU avec le noyau Linux s'est produite naturellement lorsque le noyau fut disponible et parfaitement fonctionnel dans l'environnement GNU. Le projet GNU avait prévu le développement du noyau Hurd pour compléter le système, mais au début des années 1990, Hurd ne fonctionnait pas encore et son développement rencontrait d'importantes difficultés.

L'arrivée du noyau Linux a donc rendu disponibles les logiciels du projet GNU sur les ordinateurs animés par des microprocesseurs Intel et compatibles. Cela leur assura une large diffusion car ces projets se complétaient à merveille.

En 1985, Stallman a créé la Free Software Foundation, structure logistique, légale et financière du projet GNU. La FSF a également financé des développeurs pour contribuer au projet, une portion substantielle des logiciels et documents ayant été (et étant encore) réalisée par des volontaires. À ce titre, les communautés universitaires et scientifiques américaines et internationales contribuent énormément à la viabilité de ces projets.

Alors que la réputation de GNU grandissait, des entreprises intéressées ont commencé soit à contribuer au développement, soit à revendre les logiciels du projet GNU, et à offrir du support technique. La principale de ces sociétés étant Cygnus Solutions, faisant maintenant partie de Red Hat.

À partir de 1990, le système GNU disposait de son propre éditeur de texte (Emacs), d'un compilateur très performant (GCC), et de la plupart des bibliothèques système d'une distribution Unix standard. Le principal composant encore manquant étant le noyau.

Liens externes

Source : Wikipedia

Vision de GNU

Le logiciel libre est une question de liberté : tout le monde devrait pouvoir être libre d'utiliser des logiciels de toutes les façons qui sont utiles socialement. Le logiciel diffère des objets matériels -- tels que des chaises, des sandwiches, et de l'essence -- en ce qu'il peut être copié et modifié beaucoup plus facilement. Ces possibilités rendent le logiciel aussi utile qu'il peut l'être; nous croyons que les utilisateurs de logiciels devraient pouvoir les utiliser.

Source : Philosophie GNU

Publié dans Développement durable

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article