Hans Jonas et le Principe responsabilité

Publié le par Jacques

Hans Jonas

Hans Jonas (1903 - 1993) est un historien du gnosticisme et un philosophe allemand. Il fut élève de Husserl, Heidegger et Bultmann avec Hannah Arendt. En 1928, Il fait une thèse de doctorat sur la gnose. Très tôt conscient du danger nazi, il quitte l'Allemagne pour la Palestine et revient y combattre en tant que soldat britannique. Sa mère est assassinée dans un camp.

C'est avec son éthique pour l'âge technique que Hans Jonas s'est avant tout fait connaître, en particulier au-delà des cercles philosophiques. Cette éthique est développée dans son œuvre principale, Le Principe responsabilité (1979).

Dans ce livre, Hans Jonas part de la question « pourquoi l'humanité doit exister ». L'existence de l'humanité dont l'impératif semble aller de soi, n'est plus du tout un fait assuré de nos jours. Au contraire, par son énorme pouvoir qu'il a avant tout grâce à la technique moderne, l'homme a désormais les capacités de s'autodétruire en peu de temps — c'est pourquoi il y a ici une nouvelle question qui doit entrer dans le domaine des considérations éthiques.

En se référant à sa philosophie de la biologie, Hans Jonas fonde l'impératif que l'homme doit exister, vu qu'il a, comme tout être vivant, une valeur absolue qui lui est inhérente et qu'il s'agit par conséquent de protéger quoi qu'il en coûte.

Dans la pratique, cela signifie que doit être interdite toute technologie qui comporte le risque — aussi improbable qu'il soit — de détruire l'humanité ou la valeur particulière en l'homme qui fait qu'il doit exister. Hans Jonas désigne cet impératif par la formule in dubio pro malo. Cela veut dire que s'il y a plusieurs effets possibles à une technologie, il faut décider comme si la plus mauvaise allait s'accomplir : c'est le fameux principe de précaution.

C'est pour cette prescription que Hans Jonas a souvent été accusé comme étant hostile à la technique et à son progrès. Il a cependant refusé ce reproche. Il a même vu une nécessité de faire progresser la technique afin de pouvoir trouver des remèdes aux dégâts déjà causés par elle. Il voulait donc se servir de la technique afin de résoudre les problèmes posés par celle-ci. Mais ce à condition que la technique et la recherche soient pratiquées dans un cadre bien défini et sous des conditions bien contrôlées, afin d'éviter qu'il n'en résulte d'autres effets négatifs.

Hans Jonas est très connu en Allemagne, où Le Principe Responsabilité est le livre de "philosophie" le plus diffusé. Il est encore peu connu dans les pays francophones. ll a inspiré le "principe de précaution" imposé dans le droit positif français via les directives européennes, différentes lois nationales (un article dans la loi NRE), l'inclusion de la charte de l'environnement dans la Constitution de la Ve République...

Citations

  • « Agis de façon que les effets de ton action soient compatibles avec la Permanence d’une vie authentiquement humaine sur terre » dans Le Principe responsabilité
  • « Notre époque voue un culte au vice. »

Œuvres

  • Le phénomène de la vie - Vers une biologie philosophique
  • Puissance ou impuissance de la subjectivité
  • Entre le néant et l'éternité
  • Nature et responsabilité
  • Une éthique pour la nature
  • Évolution et liberté
  • Pour une éthique du futur
  • Le droit de mourir
  • Le Concept de Dieu après Auschwitz
  • Le principe responsabilité. Une éthique pour la civilisation technologique (1979) - traduction française éd. du Cerf 1990

Liens externes

Source : Hans Jonas et Le Principe Resonsabilité (Wikipedia).

Publié dans Développement durable

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article