Le véritable « axe du mal » : la pauvreté, la maladie, le déclin environnemental

Publié le par Jacques

L’état de la planète 2005 lance un appel pour une nouvelle approche de la sécurité mondiale

 

Genève – Selon l’Institut Worldwatch dans son dernier rapport L’état de la planète 2005 – Redéfinir la sécurité mondiale, la guerre planétaire contre la terreur détourne l’attention du monde des principales causes d’instabilité. Les actes de terreur et les dangereuses réactions qu’elles provoquent sont des symptômes de sources plus profondes de l’insécurité planétaire, dont une dangereuse interaction entre pauvreté, maladies infectieuses, dégradation environnementale, et une compétition croissante pour le pétrole et d’autres ressources.

 

Aggravés par la diffusion d’armements meurtriers, ces « problèmes sans passeports » créent les conditions dans lesquelles l’instabilité politique, la guerre et l’extrémisme prospèrent. Ils pourraient mener le monde vers une spirale de dégradations par laquelle le tissu des Nations est remis en question, les divergences politiques s’approfondissent et la radicalisation gagne du terrain. Le rapport arrive à la conclusion qu’affronter ces défis demande une stratégie qui mette l’accent sur des programmes centrés sur la prévention plutôt que sur des forces militaires.

 

Selon le Président de Worldwatch, « La pauvreté, la maladie et le déclin environnemental constituent le véritable axe du Mal. De la même manière que les attaques terroristes du 11 septembre ont pris les Etats-Unis par surprise, sans reconnaissance et sans réponses à ces menaces, les nouvelles forces d’instabilité pourraient se transformer en angle mort dissimulateur de la réalité dans son ensemble ».

 

Source : L’état de la planète 2005 (pdf de 11 pages) sur le site L'état de la Planète - Magazine

Publié dans Développement durable

Commenter cet article