Transparence International travaille contre la corruption !

Publié le par bk Jacques

Transparence International est une ONG présente dans de nombreux pays (environ 90) dont l'objet est de lutter contre la corruption. La section française donne une belle description de leur mission constructive et réaliste.

Extrait :

Notre mission

L'action entreprise ne vise pas à détecter et dénoncer des scandales. Elle se fonde sur le constat que la corruption est entretenue par la crainte de voir les firmes ou les États concurrents s'y livrer et en tirer un avantage commercial. Elle s'attache en conséquence à susciter des actions concertées entre les partenaires intéressés pour créer des conditions dissuasives de la corruption – active et passive – qui rendent celle-ci plus apparente, plus risquée, moins rémunératrice. Elle s'emploie aussi à mettre en évidence la véritable dimension de ce fléau, fréquemment sous-estimée, les dommages qu'il cause, son coût pour le contribuable et le consommateur, les entraves qu'il apporte au développement économique, la corrosion qu'il inflige à la vie publique, le poison qu'il représente dans la vie quotidienne de la population et le choc en retour que subissent les pays qui croient pouvoir impunément le répandre hors de leurs frontières.

La déclaration de Nyanga

Il y a aussi la déclaration de Nyanga où on apprend notamment que 20 à 40 milliards de dollars provenant des pays les plus pauvres surtout l'Afrique, ont été "appropriés" de manière illégale et corrompue par des hommes politiques, des militaires, des hommes d'affaires et d'autres dirigeants.. dans les dernières décennies.

L'indice de perception de la corruption

Ils sont l'auteur d'un indice de perception de la corruption : plus l'indice est bas (vers 1), plus il y a de corruption perçue.

Extraits de leur communiqué de presse :

"Près des deux tiers des pays classés dans le nouvel Indice obtiennent moins de 5 sur un score maximum de 10."

"L'indice de cette année, publié par la plus grande ONG mondiale de lutte contre la corruption, répertorie 91 pays. Dans le nouvel IPC, certains des pays les plus riches du monde (la Finlande, le Danemark, la Nouvelle Zélande, l'Islande, Singapour et la Suède) ont reçu 9 ou plus sur un score maximum de 10, indiquant de très bas niveaux perçus de corruption. Cependant, 55 pays (dont beaucoup font partie des plus pauvres du monde) enregistrent des scores inférieurs à 5, laissant entrevoir de hauts niveaux perçus de corruption dans les gouvernements et les administrations publiques. L'Azerbaïdjan, la Bolivie, le Cameroun, le Kenya, l'Indonésie, l'Ouganda, le Nigeria et le Bangladesh obtiennent un score inférieur ou égal à 2."

Cela montre que ce sont les pays les plus pauvres qui sont "perçus" comme les plus corrompus. Bref, la corruption ne profite pas (pour le pays) !

Présentation sur la corruption

Ils ont fait une présentation sur la corruption en 2004 que l'on peut télécharger (document powerpoint). On y apprend que la corruption dans le monde coûte chaque année 1000 milliards de dollars, le traffic de drogue 500 milliards de dollars..

Compte-rendu d'un déjeuner

Et un compte-rendu (document pdf de 2 pages) d'un déjeuner qui présente un certain intérêt. Il montre notamment les difficultés rencontrées : pas de pots de vin, pas de marché et c'est la concurrence qui gagne !

Publié dans Agir

Commenter cet article