Ce que la physique nous enseigne

Publié le par bk Jacques

Vous savez sans doute que nos ressources aussi bien en matière qu'en énergie ne sont pas inépuisables. On parle des énergies liées au pétrole, au charbon, à l'uranium (énergie nucléaire) mais aussi de l'eau, de l'air..

Pourtant, la physique nous enseigne que matière et énergie se conservent.
Note : Dans le cas très particulier du nucléaire, la matière peut se transformer en énergie ou réciproquement.

Alors, que comprendre..

Eh bien, la physique nous apporte la réponse : "l'entropie".
L'entropie signifie une dégradation de la qualité de l'énergie.
On parle d'énergie libre donc utile pour extraire un travail.
Exemple : l'essence contient une énergie sous forme chimique qui peut être libérée par sa combustion avec l'air produisant des gaz chauds avec une pression très élevée capable de pousser un petit piston dans un cylindre faisant tourner les roues de la voiture !
Mais que devient cette énergie, elle devient pour une part un travail : le déplacement de la voiture, et d'autre part une chaleur qui est dissipée par le radiateur de la voiture et par les gaz d'échappement. La chaleur dégagée dans l'atmosphère est de l'énergie liée : on ne peut plus rien en faire.

Donc, l'énergie libre, c'est celle dont on peut se servir. Elle devient de l'énergie liée lorsque l'on utilise cette énergie. Et plus nous consommons, plus nos réserves d'énergie s'épuisent.

C'est pareil avec la matière. On peut par exemple brûler du pétrole : on obtient ainsi de l'énergie. Mais la matière devient gaz carbonique et vapeur d'eau et certains sous-produits plus ou moins toxiques.. On a une dégradation de la matière : avec des molécules de pétrole complexes devenant de plus petites particules plus simples.

Cette dégradation signifie que c'est très difficile et très coûteux en énergie pour reconstruire la matière telle qu'elle était au départ. On peut peut-être reconstruire du pétrole en théorie mais en pratique, on ne le fera jamais. Et quand on brûle des arbres, je défie n'importe quel être humain d'en reconstruire à partir de ces cendres !

D'où, la nécessité de ne pas gaspiller nos ressources naturelles.
Le développement durable, c'est prendre conscience de l'épuisement de nos ressources, de ne les utiliser qu'avec économie.

Publié dans Réflexions

Commenter cet article