Statue de la Liberté

Publié le par Jacques

Statue de la Liberté
Source : Wikimedia.

La Liberté éclairant le monde, plus connue sous le nom de statue de la Liberté, est un monument situé à New York sur la petite île de Liberty Island, au sud-ouest de Manhattan. Elle fut offerte par la France (et plus précisément par les Français grâce à une souscription privée) pour le centenaire de l'indépendance des États-Unis et inaugurée par le président Grover Cleveland le 28 octobre 1886.

Elle fut exécutée à Paris, dans les ateliers Gaget-Gauthier, en 1878, par le sculpteur Frédéric-Auguste Bartholdi et l'ingénieur Gustave Eiffel (qui succéda à Viollet-le Duc, décédé) pour la charpente métallique. Celle-ci est, en effet, creuse, recouverte de plaques de cuivre rivetées. Son socle est en pierre de Kersanton.

La pierre composant le socle de la Statue de la Liberté provient d'un petit village de France, en Ardèche (07), nommé Ruoms. Cette pierre avait été choisie pour ses qualités de faible érosion à l'eau salée.

Le premier modèle, à petite échelle, fut réalisé en 1870. Cette première statue est actuellement dans le Jardin du Luxembourg, à Paris.

La main et le flambeau, en dimensions réelles, furent exposés à l'Exposition Universelle de Philadelphie, en 1876, puis exposés au Madison Square, de New York. La tête fut exposée à l'Exposition Universelle de Paris, en 1878.

Elle fut remise aux États-Unis officiellement le 4 juillet 1884 à Paris, démontée, transportée par la frégate « Isère », puis remontée à son emplacement définitif.

D'une hauteur de 46,50 m (92,99 m en comptant le socle), elle représente une femme drapée brandissant une torche de la main droite. Dans sa main gauche, elle tient une tablette sur laquelle on peut lire la date de l'indépendance américaine : le 4 juillet 1776. Les 7 branches de sa couronne représentent les 7 continents. Les 25 fenêtres symbolisent les 25 pierres gemmes.

À ses pieds, se trouvent des chaînes brisées qui symbolisent la paix.

On peut monter, par l'intérieur, jusqu'à la couronne par un escalier de 354 marches (visite interdite depuis le 11 septembre 2001).

Située à l'entrée du port de New York, elle était le premier symbole américain pour les émigrants transitant par Ellis Island en arrivant par bateau. Symbolisant la liberté éclairant le monde, elle est rapidement devenue un emblème national des États-Unis et un des symboles les plus universels de la liberté et de la démocratie.

Sur sa base, gravé sur une plaque de bronze, est inscrit ce poème d'Emma Lazarus intitulé « The New Colossus » :

Give me your tired, your poor,
Your huddled masses yearning to breathe free,
The wretched refuse of your teeming shore.
Send these, the homeless, tempest-tost, to me,
I lift my lamp beside the golden door !"

Donne-moi tes pauvres, tes exténués
Qui en rangs pressés aspirent à vivre libres,
Le rebut de tes rivages surpeuplés,
Envoie-les moi, les déshérités, que la tempête me les rapporte
De ma lumière, j'éclaire la porte d'or !"

La statue de la Liberté fut déclarée monument historique le 15 octobre 1924.

Source : Wikipedia.

Publié dans Art

Commenter cet article