Amadou Hampâté Bâ

Publié le par Jacques

  • « En Afrique, quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. » 1960 à l'UNESCO.
  • « Les peuples de race noire n'étant pas des peuples d'écriture ont développé l'art de la parole d'une manière toute spéciale. Pour n'être pas écrite, leur littérature n'en est pas moins belle. Combien de poèmes, d'épopées, de récits historiques et chevaleresques, de contes didactiques, de mythes et de légendes au verbe admirable se sont ainsi transmis à travers les siècles, fidèlement portés par la mémoire prodigieuse des hommes de l'oralité, passionnément épris de beau langage et presque tous poèmes ! » 1985, lettre à la jeunesse.
  • « Je suis un diplômé de la grande université de la Parole enseignée à l’ombre des baobabs. »

Source : Wikipedia.

Amkoullel l’enfant peul

  • “Ce respect et cette écoute de l’autre quel qu’il soit et d’où qu’il vienne, dès l’instant que l’on est soi-même bien enraciné dans sa propre foi et sa propre identité, seront d’ailleurs plus tard l’une des leçons majeures que je recevrai de Tierno Bokar. ”
  • “Les hommes sont comme les herbes et les plantes des champs : les espèces vénéneuses poussent à côté des espèces guérisseuses, et les plantes commestibles à côté de celles qui ne le sont pas. Chez tous les hommes à part les sages et les saints, on trouve un trait commun : chacun est porté à dénigrer son ennemi ou son adversaire et à le présenter comme un vaurien. Pourtant, bien peu se rendent compte qu’en diminuant la valeur de leur rival, ils ne font que minimiser leur propre valeur. ”
  • “On ne peut ni mourir avant l’heure, ni ne pas mourir quand l’heure sonne. Alors pourquoi avoir peur ?… ”
  • “J’apprenais pour la première fois que les réalités de ce monde ne sont jamais ni entièrement bonnes ni entièrement mauvaises, qu’il faut savoir faire la part des choses et se garder de tout jugement préconçu. ”
  • “Ce jour là, en cet instant, j’ai divorcé d’avec le monde et pris la ferme résolution de me conformer, tout le reste de ma vie, au conseil de mon maître : servir, servir toujours, mais ne jamais chercher ni les honneurs, ni le pouvoir, ni le commandement. ”

Source : Images d'Afrique.

Publié dans Histoires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article