Un nouveau procédé pour convertir les émissions des centrales électriques en pétrole a été développé

Publié le par Jacques

19 septembre 2005. – La société GreenFuel Technologies Corporation, basée à Cambridge a annoncé la première livraison de son système brevetté Advandce Module à un « grand producteur d'énergie ». Le procédé utilise des algues non-toxiques pour convertir les gaz d'échappement de ces centrales en biocarburant propre.

L'entreprise veut démontrer par cette commande l'interopérabilité entre les différents produits qu'elle propose, (emmissions-to-biofuels TM), le module n'étant qu'une partie de la chaîne. Un test de ces nouvelles méthodes industrielles au préstigieux MIT avait montré qu'on pouvait espérer réduire les émissions de CO2 de 40%, et celles des NOx, agents irritants formant des pluies acides de 86%.

Le fondateur et PDG de GreenFuel s'est dit « fier du bénéfice qu'apportera son parteneriat à l'industrie de l'énergie, dès le premier client » (proud of the mutually beneficial business relationships we are building within the energy sector, starting with this first customer).

Les médias s'étaient déjà interessés à ce projet en 2004, année durant laquelle le Museum of Science de Boston y avait consacré une exposition importante.

Source : Wikinews

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site GreenFuel Technologies Corporation en anglais.

Réflexions

L'idée est intéressante dans la mesure où elle réduit le gaz carbonique, gaz à effet de serre et les oxydes nitreux toxiques pour nous, tout en produisant un carburant plus "propre" que le pétrole.

Bien sûr, ce sont des micro-algues qui font le travail avec le soleil par la photosynthèse !

Publié dans Actualités

Commenter cet article

yannick 30/01/2006 13:27

j'espere que cela pouras se realiser    et super ton blog !!!
yannick