Millénarisme

Publié le par Jacques

Le millénarisme désigne la doctrine religieuse tirée de la Bible (Apocalypse 20, v. 1 à 10) annonçant le retour de Jésus-Christ, pour un règne qui durera mille ans (mot venant du latin millenium).

Selon Le spécialiste Jean Delumeau le millénarisme a perduré au sein de l'Eglise chrétienne jusqu'à St Augustin. Mais celui ci a contribué à faire reculer la croyance millénariste car il voyait en elle des perspectives d'avenir trop charnelles ou matérielles et pas assez spirituelles. Il proposa donc une lecture symbolique de l'Apocalypse et enseigna que la naissance du Christ a fait commencer les mille ans de son règne terrestre. Puis les instances officielles de l'Eglise entérinèrent cette interprétation. Ce n'était pas là pourtant la conception des premiers pères de l'Eglise que furent Tertullien, Justin, Lactance, Papias ou Irénée, lesquels croyaient en une résurrection de la chair et à la restauration du paradis terrestre. Ils s'appuyaient pour cela sur des textes comme Isaïe 11:1-9 et 25:6-9 : "Alors le loup habitera avec l'agneau, le léopard se couchera avec le chevreau. Le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira. La vache et l'ourse auront même paturage, leurs petits même gîte. Le lion comme le bœuf mangera du fourrage. Le nourrisson s'amusera sur le nid du cobra. Sur le trou de la vipère le jeune enfant étendra la main...Le Seigneur essuiera les larmes de tous les visages et, par toute la terre, il effacera l'humiliation de son peuple, c'est lui qui l'a promis". Ce texte est à rapprocher de celui de l'Apocalypse 21:3-4 : "Et il essuiera toute larme de leurs yeux et la mort ne sera plus, ni deuil, ni cri, ni douleur, ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu". Les premiers chrétiens prenaient donc ces textes au sens littéral. Depuis la fin du XIXème siècle on assiste à une résurgence du millénarisme à travers des mouvements chrétiens comme les Témoins de Jéhovah ou les Adventistes du 7ème jour. Il semble que ce soit là ce que croyaient aussi certains premiers pères de l'Eglise comme le montre leurs écrits (voir Jean Delumeau : "une histoire du paradis" et "mille ans de bonheur"). Par extension de sens, des traditions similaires présentes dans d'autres religions, prophétisant le retour ou la venue d'une divinité instaurant un règne souvent précédé de phénomènes extraordinaires ou de calamités, sont également appelées millénarisme.

Pour certains millénaristes actuels inspirés du second adventisme de Nelson Barbour et Charles Taze Russell comme les Témoins de Jéhovah, il s'agit non pas du retour physique, mais de la prise en main des affaires terrestres par le Christ. Ils interprètent le mot grec "parousia" rendu généralement par "retour" ou "venue", comme signifiant "présence", laquelle peut être invisible.

Bibliographie

  • Jean Delumeau. Une histoire du paradis, t. 2, Mille Ans de bonheur, Paris : Fayard, 1995
  • René Pache. Le retour de Jésus-Christ, Saint-Légier(Suisse): Ed. Emmaüs, 1990

Source : Wikipedia

Publié dans Histoires

Commenter cet article