Pierre Rabhi

Publié le par Jacques

Pierre Rabhi est un agriculteur et écrivain qui soutient le développement de pratiques agricoles respectueuses de l'environnement et préservant les ressources naturelles, notamment dans les pays arides.

Il est né en 1938 à Kenadsa près de Béchar, en Algérie. En 1958, il émigre à Paris.

Après trois ans comme ouvrier agricole, il s'installe en 1963 comme agriculteur dans les Cévennes ardéchoises pour pratiquer l'agro-écologie et l'élevage caprin. Il créé aussi une activité de formation dans sa ferme où il accueille et forme une quarantaine de stagiaires.

En 1978, il est chargé de formation à l'agro-écologie par le CEFRA (Centre d'études et de formation rurales appliquées).

À partir de 1981, il se rend au Burkina Faso en tant que « paysan sans frontière » à la demande du gouvernement de ce pays et avec le soutien du CRIAD (Centre de relations internationales entre agriculteurs pour le développement).

En 1985, il créé un centre de formation à l'agro-écologie à Gorom Gorom, avec l'appui de l'association Le Point-Mulhouse.

En 1988, il fonde le CIEPAD (Carrefour international d'échanges de pratiques appliquées au développement) avec l'appui du Conseil général de l'Hérault. Il met en place un « module optimisé d'installation agricole », de programmes de sensibilisation et de formation, et le lancement de nombreuses actions de développement à l'étranger (Maroc, Palestine, Algérie, Tunisie, Sénégal, Togo, Bénin, Mauritanie, Pologne, Ukraine...)

En 1992, il lance le programme de réhabilitation de l'oasis de Chenini-Gabès en Tunisie.

Depuis 1994, il anime le mouvement « Oasis en tous lieux », visant à promouvoir le retour à une terre nourricière et la reconstitution du lien social.

En 1997 et 1998, il intervient à la demande de l'ONU dans le cadre de l'élaboration de la Convention de lutte contre la désertification (CCD) et est appelé à formuler des propositions concrètes pour son application.

De 1999 à 2001, il lance de nouvelles actions de développement au Niger (région d'Agadez) et au Mali (région de Gao).

Lors de l'élection présidentielle francaise de 2002, des amis le persuadent de rentrer dans la campagne politique, son mouvement Terre et Humanisme imprime alors un "4 pages" qui est distribué aux maires de France pour obtenir les 500 voix nécéssaires pour être candidat...ce qu'il n'a pas réussi à obtenir.

Bibliographie

  • Du Sahara aux Cévennes ou la reconquête du songe (autobiographie), Éditions de Candide, Lavilledieu, 1984, rééd. Albin Michel, Paris, 1995.
  • Le Gardien du Feu (roman), Éditions de Candide, Lavilledieu, 1986, Éditions Albin Michel, Paris.
  • L'Offrande au crépuscule (Prix des sciences sociales agricoles du ministère de l'Agriculture), Éditions de Candide, Lavilledieu, 1989, rééd. aux éditions L'Harmattan 2001.
  • Le Recours à la terre (recueil d'articles), Éditions Terre du Ciel, Lyon, 1995, nouvelle éd. augm. 1999.
  • Parole de Terre (récit didactique), Éditions Albin Michel, Paris, 1996 (préface de Yehudi Menuhin).
  • Manifeste pour des Oasis en tous lieux, ouvrage collectif sous la direction de Pierre Rabhi, 1997.

Citations

«La politique n'est pas l'affaire des politiciens, c'est ce qu'on applique à soi-même. Quitter la ville pour revenir à la terre, c'est un acte de résistance fondé sur la recherche d'une autre voie.»

Voir aussi

  • agriculture biologique

Liens externes

Source : Wikipedia

Publié dans Développement durable

Commenter cet article