Hésiode

Publié le par Jacques

Hésiode
Hésiode ( VIIIe siècle av. J.-C. ), poète grec.

Les travaux et les jours

  • Ce n'est pas en remettant au lendemain que l'on remplit sa grange.
  • Combien est insensé l'homme qui, dédaignant ce qui est à ses côtés, va chercher ce qui est loin de lui.
  • Évite une mauvaise renommée parmi tes semblables. La renommée est dangereuse ; son fardeau est léger à soulever, pénible à supporter et difficile à déposer.
  • Gain mal acquis vaut un désastre.
  • Il est bien tard d'épargner sur le tonneau quand le vin est à la lie.
  • L'envie a le teint livide et les discours calomnieux.
  • La route qui mène à la misère est plane.
  • Le mauvais souhait est surtout mauvais pour celui qui l'a formé.
  • Le plus sage est celui qui, jugeant tout par lui-même, considère les actions qui seront les meilleures lorsqu'il les aura terminées.
  • Les tristes souffrances, le pénible travail et les cruelles maladies amènent la vieillesse : car les hommes qui souffrent vieillissent promptement.
  • Ne mens pas pour le plaisir de parler.
  • Ne remets rien au lendemain ni au surlendemain.
  • Pâtir rend le bon sens au sot.
  • Prends mesure de ton voisin et paie-le largement avec la même mesure.
  • Un mauvais voisin est une calamité, un bon voisin un vrai trésor.
  • Une langue avare de discours est un trésor parmi les hommes. C'est la mesure des paroles qui en compose la grâce la plus précieuse. Si tu es médisant, bientôt on médira de toi davantage.
  • Une mauvaise réputation est un fardeau, léger à soulever, lourd à porter, difficile à déposer.

Attribuées

  • C’est contre soi-même qu’on prépare le mal préparé pour autrui : la pensée mauvaise est surtout mauvaise pour qui l’a conçue.
  • Confiance et défiance sont également la ruine des hommes.
  • Du chaos naquirent Érèbe et la noire Nuit. Et de Nuit à son tour, sortirent Éther et Lumière du Jour.
  • Écoute donc la justice, oublie la violence à jamais. Telle est la loi que le Cronide a prescrite aux hommes : que les poissons, les fauves, les oiseaux ailés se dévorent, puisqu’il n’est point parmi eux de justice , mais aux hommes Zeus a fait don de la justice, qui est de beaucoup le premier des biens.
  • Le Kroniôn a permis aux bêtes féroces de se dévorer entre eux, parce que la justice leur manque.
  • La route qui mène à la misère est plane et elle est là tout près.
  • Ne recherche pas les profits malhonnêtes, les profits malhonnêtes sont des pertes.

Source : Wikiquote

Publié dans Citations

Commenter cet article